Crème réparatrice à l'Olivem, beurre d'Avocat et Calendula

Publié le par barnouille


Pour mimines, petons et zones assoiffées.

Rainette, à qui je pique cette photo,
en a reçu un petit pot récemment ;-)


La dernière née du genre, celles qui ont lu mes expériences sur feu le forum des AZA se souviendront peut être que ça fait un moment que je fais des essais sur ce type de produit... avec plus ou moins de bonheur !



Ce dont j'avais besoin à la base, c'était de quoi soigner et entretenir les petons abimés et fragiles de ma maman (qui grâce au home made a enfin pu dire adieu aux crevasses et callositées, c'est-y pas formidable !), mais ce produit est volontairement multi usage : mains, zones sèches, épilées, coups de soleil... tout y passe. On tente aussi de voir ce que ça donne notamment sur un eczéma sec, expérience à suivre...

En pratique il me fallait donc une crème très riche, aux propriétés réparatrices/cicatrisantes. Côté texture, je voulais quelque chose d'assez souple, fondant, avec un très bon étalement, et néanmoins  très pénétrant, avec un rendu non gras (ma môman n'aime pas du tout quand il reste un film gras qui "colle", ça tombe bien moi non plus !).


Jusque là les meilleurs résultats avaient été obtenus en associant la cire n°2 d'AZ à l'alcool cétylique, avec une proportion de phase grasse autour de 40-45% (dont 5 à 10% de fécule pour le côté "non gras") contenant essentiellement du beurre de karité et de l'HV macadamia.
J'étais assez satisfaite de mes essais, seul hic, la cire n°2 manque pas mal de stabilité lorsque la phase grasse est grande (> 35%, chez moi), et les émulsions obtenues manquent un peu de souplesse/fondant lorsqu'utilisée en proportion importante.
Donc jusque là j'étais en train de réflechir au meilleur rapport cire n°2/alcool cétylique et % de phase grasse pour obtenir à la fois un toucher agréable et qui reste fondant/souple ET un produit tout à fait stable (et si possible, facile à faire prendre ça me changerait !).



J'ai donc changé légèrement de cap en décidant de tester à la place l'Olivem dont les propriétés hydratantes/protectrices me faisaient un clin d'oeil depuis un bon moment. C'est en effet, à la différence de nombreux autres émulsifiants, un émulsifiant utile, "actif", et qui présente des propriétés très intéressantes pour les peaux sèches en plus de son pouvoir émulsifiant et de la grande stabilité qu'il semble donne aux émulsions même lorsque la phase grasse est importante.
Je garde la combinaison avec l'alcool cétylique pour le côté "moelleux" qu'il apporte aux émulsions et que j'adore. Par ailleurs il semblerait que ce co-émulsifiant ait de bonnes affinitées avec l'olivem, donc c'est tout bénéf'.

Côté gras, je reste sur l'HV macadamia utilisée dans mon macérat de calendula, je teste pour la première fois le concentré de phytostérols d'avocat (mal nommé "beurre d'avocat") fraîchement reçu d'AZ (merci les codes promo !!) et je reste sur un % de phase grasse assez modeste (on est en été, pas besoin de trop forcer sur le côté riche pour l'instant).
Côté actif, des valeurs sûres et éprouvées : substitut de lanoline, calendula (à la fois en macérat et en extrait Co² : je suis fan !), absolue de benjoin et HE lavande vraie.


Assez de blablas, place à la formule, % et quantités pour 150ml environ :


Phase huileuse 35%

Concentré de phystostérols d'avocat 5% => 7,5g (apaisant et anti-âge -bon point pour vos petites mimines !-)
Macérat de calendula (HV macadamia) 18% => 27g (nourrissant, anti-inflammatoire, cicatrisant...)
Substitut végétal de lanoline 2% => 3g ("le" petit plus : agent hydratant, protecteur, anti-âge...)
Olivem 1000 3% => 4,5g (émulsifiant, agent protecteur et hydratant)
Alcool cétylique 2% => 3g (co-émulsifiant, émollient, donne du "moelleux" aux émulsions)
amidon de maïs 5% => 7,5g (pour le toucher non gras)
Vitamine E pour 150ml : 5 gouttes (anti oxydant : à ajouter avant la chauffe)

Phase aqueuse :

eau 59,3% => 89g
glycérine 4% => 6g (agent humectant)
Gomme xanthan 0,5% => 0,7g (facilite l'émulsion, apporte un peu plus de tenue au produit : à saupoudrer lorsque la phase aqueuse est chaude et fouetter rapidement jusqu'à obtention d'un beau gel)

Ajouts :

extrait Co² de calendula 0,2% => 0,3g (anti-inflammatoire, cicatrisant, adoucissant...)
Absolue de benjoin 0,3% => 0,45ml, j'ai mis 15gouttes (anti-bactérien, cicatrisant...,et humm cette odeur vanillée...)
HE lavande vraie 0,2% 0,3ml, j'ai mis 11 gouttes (THE actif cicatrisant, entre autres vertus)
Conservateur Geogard 0,5% 0,75ml, j'ai mis 15 gouttes (à ajuster selon votre codigoutte)


Note, pour booster l'effet hydratant j'aurais aussi pu ajouter de l'aloe concentré avec les ajouts. Je ne l'ai pas fait ce coup ci pour pouvoir observer plus facilement les résultats (et éventuelles améliorations) obtenus avec l'olivem et le "beurre d'avocat". A la prochaine crème ;-)


L'émulsion a pris trèèès facilement au fouet main (effectivement ça me change de la cire n°2 qui réclamait plusieurs minutes d'insistance au batteur électrique !).
PH autour de 6 (mesuré au papier ph).


Verdict :

Texture : assez souple, bien qu'elle se tienne très bien (rien ne bouge lorsque je retourne le pot), fondante, moelleuse, trèèès glissante donc s'étale super bien (il en faut très peu à chaque utilisation !), bien pénétrante, je suis assez satisfaite
Une petite réserve sur le côté non gras, elle ne me fait pas de film mais je pense que ça pourrait être un poil mieux. En même temps je n'ai pas la peau spécialement sèche en ce moment, donc j'ai un peu de mal à juger. A voir...

Efficacité
: sur zones légèrement sèches : rien à redire, en entretien sur les petons (en bonne santé actuellement) de ma maman : nickel ! Mais à tester sur une peau très abimée/exigeante. Pour l'eczéma sec, on manque encore un peu de recul...

Odeur :  Un mélange de lavande et de benjoin. J'avoue que je trouve l'association très bizarre mais personnellement j'adore.


Le prix approximatif estimé par bibi pour 150ml : 4€03 (dont presque 1€50 de concentré d'avocat, c'est "the" ingrédient de luxe, à remplacer en proportion égale ou supérieure par tout autre beurre végétal pour un produit plus économique)


Les modifications que j'apporterai sans doute à la prochaine :
- phase grasse encore un peu plus importante (jusqu'où peut aller l'olivem ?) tout en gardant une proportion d'olivem/alcool cétylique équivalente ou moins importante)
- ajout d'un autre beurre (karité ? sal ?...) en complèment de l'avocat, à la fois pour augmenter le pouvoir nourrissant du produit, pour soutenir la texture, et pour faciliter l'émulsion
- ajouter de l'aloe vera ^^


Rainette si tu veux rajouter tes impressions et critiques, vas y je suis curieuse :-)


Et de un !




Publié dans Cosméto pour le corps

Commenter cet article

rainette 20/08/2009 10:34

j'adore!
Mes petits pieds aussi!
Penetration rapide, pas de restes gras. j'ai aussi appliqué ce baume sur mes talons, les callosités reviennent sur mes pieds rebelles, mais elles se poncent mieux, et sont moins visible au top pour le retour de plage ou de promenade: j'en mets une couche , je masse, et je vais au dodo, c'est vraiment bien, je pense qu'il faut être bien réguliere dans l'application pour que ça fonctionne vraiment sur les zones rès sèche.
L'odeur est sympa mais effectivement "étrange", mais pas de quoi effrayer une rainette!!!

Merci Barnouillette!

barnouille 15/09/2009 23:25


De rien ! Contente que tes petons apprécient ;-)


Sealeha 15/08/2009 13:33

Ah ça c'est une crème qui m'a l'air drôlement chouette !! Je veux la même lol !!