Les Griesknepfle de mon enfance ...

Publié le par barnouille

(séquence émotion)

De mon grand père maternel j'ai assez peu de souvenirs. Décédé en 1993, j'avais alors pas tout à fait 4 ans, c'est donc un peu normal.
Mais je me souviens très bien de nos longues ballades moi juchée sur ses épaules, ainsi que de ses délicieux (délicieuses?) Griesknepfle (prononcer "grissknepfleuh").

(fin de la séquence émotion,
j'espère que personne n'a postilloné sur son écran en prononçant griesknepfle :p)



Non, ce n'est pas un gros mot non plus, juste le mot alsacien qui signifie quelque chose comme "quenelles de semoule". En français je trouve ça bien moins appétissant d'un coup...

Il s'agit d'une préparation de semoule toute bête à base de semoule de blé dur fine (non... ? si ! :-)), de lait et d'oeufs.
-> Pour la version salé on met sel, poivre et muscade.
-> Pour la version sucrée, on peut mettre un peu de sucre et/ou du cacao en poudre...


Cela se mange un peu à toutes les sauces (comme beaucoup de plats alsaciens vous me direz), la version sucrée s'accomode volontiers de compote de pomme ou autre, la version salée que je préfère et dont je vais vous parler peut accompagner n'importe quel plat de viande (en plus c'est à peine pas bourratif... dit elle en se resservant !) ou plus simplement former un plat complet avec une salade verte.

Et pour la façon de présenter ce plat simple et roboratif, là aussi chacun sa version !
on peut tremper dans du beurre ou du jaune d'oeuf de grosses cuillerées de semoule (on appelle alors ça des "pfluta" ou "pflütte" plutôt que "knepfle"), faire griller et arroser de croutons de pains revenus au beurre,   découper et faire dorer des palets de semoule, dégustés nature ou accompagnés de sauce tomate et de gruyère.
Mon grand père, ce héros, s'amusait, après avoir laissé sa semoule reposer au frais, à couper des tranches les plus fines possible et les faisait dorer dans du beurre. Il me réservait les plus fines et les plus réussies et moi j'adorais ça ! :-)


J'adore toujours *bave*

--------------

Voilà ma recette, pour 3 gourmands :
1/2 litre de lait
150g de semoule de blé dur fine
1 oeuf
sel, poivre
noix de muscade
beurre


A l'avance :

Mettre le lait à chauffer sur feu moyen, saler, poivrer, râper de la muscade (beaucoup !). Quand le lait est frémissant, verser la semoule en pluie et touiller avec une cuillère en bois jusqu'à épaississement (attention c'est très rapide !). Perso je m'arrête juste quand la "pâte" commence à retenir la cuillère.
Sortir du feu et laisser refroidir, puis ajouter l'oeuf battu en omelette.
Transvaser dans un tupperware ou plat à gratin dont le fond n'est pas trop profond et réserver idéalement quelques heures au frais (mais bon, fait au dernier moment c'est aussi jouable, il faut juste que la semoule soit suffisamment épaisse).



Au moment du repas :

Découper des tranches ou des palets de semoule, ça c'est au petit bonheur la chance car pas forcément simple ! (si la semoule n'a pas été faite assez épaisse, on s'en rend compte vite ;-)). Si besoin, tremper le couteau dans du beurre fondu, ça facilite la tâche. Au fur et à mesure, mettre ces tranches à griller dans un peu de beurre fondu au fond d'une poêle chaude, et les faire dorer sur les deux faces.


A accomoder comme bon vous semblera ! :-)
(et pitié, faites les dorer mieux que moi le jour de cette photo !)



Publié dans Goinfreries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rainette 24/05/2009 17:51

ça me fait penser aux tranches de polenta ;)

barnouille 24/05/2009 17:57


Tiens oui c'est un peu ça, juste pas la même céréale ^^